La SCIC dans sa forme opérationnelle visera à faire émerger des structures de l’ESS prioritairement sous forme de SIAE, d’Entreprises Adaptées et de Sociétés Coopératives. Elle favorisera l’accès à l’emploi durable des personnes en difficulté sociale et professionnelle.

Elle permettra de favoriser l’émergence de nouveaux opérateurs sur les territoires non couverts et accompagnera les opérateurs existants. La SCIC aidera les opérateurs à atteindre une rentabilité économique, une efficience dans le captage et le traitement des flux. Elle veillera au respect d’un ensemble de bonnes pratiques garantissant une qualité filière.

Par la mutualisation, elle facilitera l’accès aux ressources, contribuera à un maillage territorial et à des réponses adaptées pour l’ensemble des flux (ménagers, assimilés, professionnels). Elle travaillera à la diffusion du matériel réemployé en développant des solutions répondant aux besoins utilisateurs.

A l’échelle inter-régionale, la SCIC contribuera à :

• Promouvoir et à structurer la filière de réemploi dans une pluralité de modèles économiques.

• Favoriser, par le réemploi, la réduction des DEEE informatiques, le développement d’activités et d’emplois en faveur des personnes exclues du marché du travail

• Accompagner le développement de la filière et des structures pour accroître leur impact sur la collecte et l’emploi dans les territoires

• Soutenir la professionnalisation des opérateurs pour renforcer les compétences de collecte et de réemploi

• Mutualiser les gisements, les pratiques, les ressources et expériences métiers des opérateurs pour valoriser, essaimer et encourager les savoirs faire et les actions innovantes

LA SCIC accueillera en son sein différents collèges :

  • Donateurs / détenteurs
  • Opérateurs de réemploi
  • Recycleurs
  • Collectivités : Région, Département, EPCI…
  • Structure de recherche valorisation matière
  • Conseil de surveillance : Structures de l’ESS, têtes de réseaux FEDEI (représentation régionales) / CRES…
  • A titre consultatifs les éco-organsimes

Le processus de création de cette SCIC nécessitera un temps important et le rassemblement d’acteurs souvent hétérogènes autour d’un projet commun sur un territoire relativement vaste. La réponse au présent appel à projet à pour objectif de réunir les conditions nécessaires à son émergence.

La constitution d’une SCIC est une véritable innovation qui permettra de regrouper l’ensemble des acteurs de la filière du producteurs au bénéficiaire du matériel réemployé. La SCIC poursuivra un objectif de réduction des déchets finaux, de développement de l’emploi et de réduction de la fracture numérique.

Cette approche innovante permettra de rationaliser le filières dans de nombreux domaines et d’améliorer son impact sur les déchets finaux.

• Intégration logistique : inciter les détenteurs à recourrir à des moyens logistiques prévoyant le réemploi. Utiliser des caisses normées plutôt que des bennes ou du vrac détériorant le matériel par un mauvais conditionnement,

• Intégration du développement durable : apporter des solutions multiples de réemploi quelqu’en soit l’origine (ménager / assimilés / professionnels) et communiquer sur les bonnes pratiques en direction des détenteurs.

• Intégration de garanties : garantir un effacement des supports de données aux donateurs, garantir une traçabilité du matériel et le respect de la réglementation tout au long du processus du réemploi.

• Innovation sociale : développer des process permettant à des salariés en insertion de se former puis de s’invesitr dans la production et la commercialisation

• Innovation économique : développer des solutions optimisées de réemploi en masse permettant d’atteindre l’autofinancement

• Innovation environnementale : prolonger la durée de vie du matériel par le réemploi et une conception intégrée permettant de répondre aux besoins utilisateurs tout en économisant des ressources matériels.

Le portail des SCIC